Pancréas normal: à gauche: image d'une tomographie automatisée CT-Scan (balayage par CAT) avec les organes sains normaux; à droite: présentation schématique


Qu'est ce la pancréatite chronique?

La pancréatite chronique est l'inflammation chronique et répétitive du pancréas. Les rechutes réitérées et durables de l'inflammation mènent à une destruction progressive des cellules saines.
Celles-ci sont remplacées par un tissu sous forme de cicatrice et, en conséquence, le pancréas ne peut plus fonctionner correctement. Ces fonctions sont :

1. La production des enzymes digestives, qui sont essentielles pour décomposer et absorber la nourriture dans le corps. Ceci mène à une perte de poid, une diarrhée (souvent accompagnée de mauvaises odeurs) et à une insuffisance en vitamines.

2. Au fur et à mesure que les cellules du pancréas sont détruites, la production d'insuline baisse, la métabolisation du glucose est perturbée et le diabète sucré se développe.

Le symptôme principal de la pancréatite chronique sont des douleurs importantes dans l'abdomen supérieur.
Ces douleurs irradient souvent dans le dos du patient et sont probablement provoquées par des changements dans le tissu pancréatique et/ou des nerfs ou suite à obstruction des fluides dans les canaux pancréatiques. Ce qui provoque une augmentation de pression croissante dans le pancréas. Des douleurs peuvent également être provoquées par l'obstruction du bol alimentaire dans l'estomac et les intestins ou même provenir d'un ballonnement important.
Même des médicaments forts ne peuvent pas toujours calmer ces douleurs graves.


Conduit principal du pancréas. Images ERCP qui montrent différentes étapes d'une pancréatite chronique, par ordre croissant de gravité de haut en bas.



Quelles sont les causes d'une pancréatite chronique ?

En occident, la consommation excessive d'alcool est la cause la plus fréquente (80%) d'une pancréatite chronique. Cependant, pas tous les cas sont dus à la consommation excessive chronique d'alcool.

Les patients ont des degrés variables de tolérance à l'alcool, et dans certains cas la maladie est déclenchée malgré une consommation moindre d'alcool. En dehors de l'alcool, il y a d'autres causes importantes pour la maladie.

Celles-ci incluent une tendance aux calculs biliaires chroniques, les défauts génétiques, certaines anomalies des canaux pancréatiques (pancréas divisum), médicaments et désordres du métabolisme.
Parfois, aucune cause particulière ne peut être trouvée.



Quels sont les symptômes les plus fréquemment causés par une pancréatite chronique ?

- douleurs
- ballonnement
- diarrhées
- perte de poids
- diabète mellitus



Images d'une pancréatite chronique

Image d'une tomographie automatisée (balayage de CAT) ou un croquis montrant un canal pancréatique agrandi dans le corps du pancréas, avec calcification.



Image d'une tomographie automatisée CT-Scan (balayage de CAT) ou un croquis montrant une kyste dans la queue du pancréas.



Le traitement de la pancréatite chronique

Le traitement de la pancréatite chronique est déterminé par les symptômes du patient. Souvent, les patients souffrent de douleurs presque insupportables dans l'abdomen supérieur. La consommation d'alcool doit être arrêtée en première instance. Des suppléments d'enzymes pancréatiques peuvent alors être administrés, allégeant les symptomes en reconstituant le processus digestif.

Si ceci n'allège pas les douleurs, un autre médicament devrait être la prochaine option. À défaut, la chirurgie doit être considérée. Les dépôts gras dans les selles et/ou les diarrhées sont la preuve que le pancréas ne produit pas d'enzymes digestives. Celles-ci doivent être substituées par une prise régulière d'un médicament approprié.

La présence d'insuffisance en enzymes digestives peut également être vérifiée par la mesure d'enzyme pancréatique (élastase) trouvée dans les selles du patient. La teneur en graisse du repas déterminera combien de comprimés contenant des enzymes doivent être prises.
Il est souvent nécessaire, afin de s'assurer que ces enzymes ont l'effet désiré, de supprimer la production acide normale de l'estomac avec un médicament qui réduit cette production d'acide.

Il est également essentiel de s'assurer que le patient prenne des quantités suffisantes de vitamines solubles dans les graisses (A, D, E K). Dans quelques cas graves, celles-ci doivent être substituées. Une analyse du sang montrera si c'est nécessaire.

Un taux élevé de sucre dans le sang est la preuve que la production d'insuline dans le pancréas est insuffisante.
Les mesures diététiques allègent cette condition dans quelques cas seulement. Les patients doivent s'habituer à prendre des doses additionnelles d'insuline pour régler le taux du sucre dans le sang.


Calcification (flèche) avec une pancréatite chronique.



Quand est-ce qu'une opération est nécessaire?

50% des cas de patients souffrant d'une pancréatite chronique auront besoin de la chirurgie à un certain stade. Les procédures opératoires sont très compliquées et la chirurgie pancréatique devra être exécutée dans des cliniques spécialisées.

Plusieurs raisons peuvent justifier une intervention chirurgicale:
1.On ne peut soulager la douleur, même en utilisant le médicament le plus efficace.
2.Un pancréas chroniquement enflammé affecte les organes environnants à savoir duodénum (compression ou obstruction), le cholédoque, le canal pancréatique principal et les vaisseaux sanguins derrière le pancréas.
3.Des soupçons qui laissent penser que l'inflammation masque un cancer pancréatique.
4. Des pseudo-kystes (cavités remplies de fluides) menacent de rupturer.

Ceux-ci, remplis de fluides pancréatiques, sont situés à côté ou dans le pancréas et disparaîtront souvent sans intervention médicale. Cependant, ils peuvent grandir et poser des problèmes locaux.

Dans ce cas ils doivent être chirurgicalement enlevés ou vidés. Pour déterminer le moment le plus opportun pour intervenir il faut en discuter avec un chirurgien expérimenté sur le pancréas qui, lui se chargera de la planification appropriée pour une intervention chirurgicale.

Une opération peut reconstituer les fonctions du pancréas (digestion, gestion du sucre dans le sang).


Que se passe-t-il pendant l'intervention chirurgicale ?

Il existe deux catégories d'interventions chirurgicales : La résection ou le drainage. La nature des changements dans le pancréas déterminera quel est le chemin préférable. Lorsqu'on choisit d'employer la chirurgie pour un drainage, le médecin ouvre le canal pancréatique principal entièrement et relie celui-ci au petit intestin. Ceci permet aux jus pancréatiques de couler directement dans les intestins. Si un kyste est trouvé, il est ouvert et relié au petit intestin et les fluides bloqués sont libérés (drainés).

Souvent, les inflammations chroniques auront réduit la fonction de l'organe à tel point que ce procédé n'améliorera pas de manière permanente la condition. Si les douleurs persistent, les sections endommagées de l'organe seront enlevées de manière définitive. La tête du pancréas (habituellement le plus sévèrement affectée) sera enlevée d'abord.

Les chirurgiens s'appliqueront avec la plus grande attention à enlever seulement le tissu très endommagé. Les organes voisins tels que le duodénum, les conduits biliaires et l'estomac ne sont an général pas affectés pendant l'opération.

Dans des circonstances spéciales l'enlèvement de ces organes peut aussi être nécessaire. La queue du pancréas peut aussi devoir être enlevée si elle est enflammée. Ceci est fait si possible sans enlever la rate.
Après l'enlèvement du tissu pancréatique endommagé, un anse déviée du petit intestin sera cousue sur la pièce restante du pancréas, de cette façon les sucs pancréatiques peuvent être drainés.

La chirurgie pancréatique exige extrêmement d'attention et est techniquement difficile. Elle devrait donc être seulement exécutée par des chirurgiens qualifiés dans les cliniques spécialisées.


Une partie de mon pancréas a été enlevée - que va-t-il se passer ?

Les patients qui ont eu une partie du pancréas réséquée perderont une partie de la fonction du pancréas, en rapport avec la quantité d'organe qui a été enlevée. Ceci causera les insuffisances suivantes:

- manque d'enzymes pancréatiques (désordres digestifs)
- production d'insuline insuffisante (niveaux élevés de sucre dans le sang)

Ces insuffisances peuvent être traitées par des médicaments appropriés.

Substitution d'enzymes pancréatiques
Actuellement, des médicaments qui remplacent les enzymes pancréatiques sont disponibles. Elles doivent être prises avec tous les repas. Les doses correctes changent d'un patient à un autre et sont déterminées par la nature de la nourriture prise et par les symptômes du patient.

Des sentiments de ballonnement, de diarrhées et de graisses excessives dans les selles peuvent être traités par ces médicaments. Les enzymes doivent être en contact direct avec la nourriture afin d'être efficaces et 6-12 comprimés par jour sont souvent nécessaires. Les doses peuvent changer de manière significative et sont régies par la nature du médicament (quantité d'enzymes contenues dans un comprimé) et la fonction restante du pancréas.

Les enzymes de substitution sont absorbées aisément par le corps et les patients ne souffrent pas des effets secondaires. Dans des cas très rares, ce médicament peut causer une réaction allergique.

Substitution de l'insuline
Si un désordre pancréatique ou une chirurgie a causé des taux élevés de sucre dans le sang, les patients auront besoin d'une correction du taux du sucre. Au commence- ment, et si les niveaux ne sont pas trop élevés, le contrôle peut être réalisé par une diète alimentaire et avec un médicament capable d'influencer les niveaux de glucose du sang.

Cependant, le traitement d'insuline peut être nécessaire si la quantité des cellules produisant l'insuline dans le pancréas a été sensiblement réduite. Le traitement doit être fait sur mesure selon les besoins du patient, car une variété de types d'insuline sont maintenant disponibles. Ainsi, les préférences alimentaires du patient peuvent être respectées.

Le but d'un tel traitement est le bien-être du patient et la gestion efficace des taux du sucre dans le sang.

Ainsi, les médecins peuvent éviter des dommages graves à court et à long terme. La surveillance étroite, par un généraliste ou un spécialiste, est nécessaire dans la phase initiale du traitement.


Ma rate a été enlevée - que va-t-il se passer ?

Parfois la rate est enlevée pendant l'intervention chirurgicale pancréatique. La vie est possible sans rate. La rate soutient le système immunitaire.

Si elle est enlevée, une personne est plus exposée aux infections bactériennes, dont certaines peuvent représenter un danger pour la vie du patient. Par exemple infection à pneumocoques Pour protéger les patients contre cette menace, des vaccins doivent être administrés. Selon la recherche actuelle, les patients doivent recevoir ces vaccins environ encore 3 à 5 ans après l'opération. Les patients doivent consulter leur docteur s'ils souffrent d'infections et s'ils ont de la fièvre, et ils doivent informer le personnel médical qu'ils n'ont pas de rate. Le médecin décidera si un traitement avec des antibiotiques est justifié. L'ablation de la rate peut mener à une élevation des plaquettes sanguine (thrombocytes).

Il est important de garder un oeil sur ceci. Un épaississement du sang et une thrombose peut se produire si le nombre de plaquettes est à un niveau élevé. Si cela se produit, votre docteur vous prescrira un médicament pour réduire le risque de thrombose.